Regardez la vidéo du premier vol sous-orbital de Dawn Aerospace

Dawn Aerospace a publié une vidéo montrant le premier vol d’essai du MK-II Aurora, son premier avion sous-orbital, que la société a l’intention d’offrir aux entrepreneurs pour transporter des marchandises de petite et moyenne taille dans l’espace.

Au

total, il y a eu cinq tests en vol en trois jours, du 28 au 30 juillet, où le MK-II est resté ferme à une hauteur de 1036 mètres (m). Selon les représentants de Dawn Aerospace, cela a toujours été prévu, car dans les essais, l’avion a utilisé des propulseurs à réaction, mais lors de ses lancements officiels, il utilisera des propulseurs de fusées.

A lire aussi

« Dawn met l’accent sur l’accès durable et évolutif à l’espace, et notre véhicule, MK-II, est entièrement réutilisable », a déclaré Stefan Powell, PDG de la société basée en Nouvelle-Zélande. « Nous sommes très satisfaits des résultats et nous avons montré une exécution accélérée : nous avons effectué cinq vols en trois jours, dont deux avec 90 minutes d’espace entre l’un et l’autre. »

Comme c’est le cas pour les avions normaux, le MK-II a besoin d’une piste pour le décollage et l’atterrissage. Cette prémisse se répète également dans ses autres opérations : l’autorité de l’aviation civile néo-zélandaise a accordé à Dawn Aerospace l’autorisation de décoller et d’atterrir l’avion sur des pistes commerciales, sans aucune restriction particulière requise.

En d’autres termes : le MK-II peut partager de l’espace dans les aéroports avec le même avion que celui que vous voyez lors de voyages ordinaires.

« Nous avons réussi à prouver notre capacité à s’intégrer à d’autres opérateurs aérospatiaux », a déclaré Powell. « Les navires à voilure fixe et les compagnies d’hélicoptères continueront leurs opérations sans être affectés. »

La prochaine phase consiste maintenant à garantir l’approbation des essais statiques pour le propulseur de fusée. Ensuite, en assemblant ce propulseur sur l’avion, les tests d’altitude et de capacité supersonique viendront. Ce n’est qu’alors que le MK-II sera correctement prêt à être utilisé à des fins commerciales.

À partir de là, l’avion commencera à effectuer des services de livraison sous orbitale, décollant et atterrissant plusieurs fois par jour. Mais il ne sera pas seul, puisque Dawn a également annoncé la construction d’un avion « Mark-III » avec une capacité de charge plus élevée et la possibilité d’atteindre l’orbite haute de la Terre.